Sa création

La Gaule Culanaise a été déclarée le 15 juin 1932 à la sous-préfecture de Saint AMAND-MONTROND. Elle figure au Journal Officiel du 22 juin 1932 sous le n°208. Son siège social est à la Mairie de CULAN 18270.



Ses Présidents

 

  • 1932 - 1942   Monsieur Joseph SAVIGNAT
  • 1942 - 1944   Monsieur Emile CARLES
  • 1944 - 1951   Monsieur André MILLET
  • 1951 - 1957   Monsieur Raymond CHAMPLOT
  • 1957 - 1977   Monsieur Gabriel SIMONET
  • 1977 - 1982   Monsieur Pierre BEDU (décédé pendant son mandat)
  • 1982 - 1982   Monsieur Robert MARECHALLE (vice-président assure l'intérim)
  • 1983 - 1996   Monsieur Marcel MATHONIERE
  • 1997 - 1997   Monsieur Michel AUVITY
  • 1998 - 2002   Monsieur Pierre JOYAUX
  • Depuis 2003   Monsieur Jacques FRAULAUD

 

  

Les récipiendaires de la Gaule Culanaise

en 1977 à ARGENT sur SAULDRE :

  • Jean CAZE                     médaille de bronze de la Fédération
  • Gabriel SIMONET           médaille d'argent de la Fédération


en 1978 à FOECY :

  • André FRAULAUD          médaille de bronze de la Fédération


en 1980 à SAINT SATUR sur SANCERRE :

  • Robert MARECHALLE     médaille de bronze de la Fédération


en 1985 à SAINT AMAND MONTROND :

  • Raymond GOURBY         médaille de bronze de la Fédération
  • Gilles LAINE                   médaille de bronze de la Fédération


en 1988 à BOURGES :

  • René MARTINAT              médaille de bronze de la Fédération


en 1989 à SAINT FLORENT sur CHER:

  • Marcel MATHONIERE         médaille d'honneur de l'EHGO


en 1992 à SANCERRE :

  • Robert MARECHALLE        médaille de vermeil de la Fédération
  • André FRAULAUD              médaille de vermeil de la Fédération


en 1994 à ARGENT sur SAULDRE :

  • Raymond GOURBY            médaille d'argent de la Fédération
  • Gilles LAISNE                      médaille d'argent de la Fédération
  • René MARTINAT                médaille d'argent de la Fédération


Le 10 avril 2005 au CHATELET :

  • Marcel MATHONIERE           médaille d'argent de la Fédération

 

Historique

Ses grands moments de 1932 à 2006

1932 - A l'initiative de 42 pêcheurs, " La Gaule Culanaise ", voit le jour le 10 janvier 1932.

Un bureau est constitué : 
- Président d'honneur : Maître ROBIN 
- Président actif : Joseph SAVIGNAT 
- Trésorier : R.BARATHON

 
1er alevinage le 28 mai 1932 : 5000 truites Arc en Ciel sont immergées dans l'Arnon.

1933 - L'effectif est de 145 sociétaires. Il se plaignent de ne pas reprendre les truites Arc en Ciel. Il est alors décidé de n'immerger que de la truite commune.

1934 - Les pêcheurs au coup trouvent que la pêche à la truite est trop favorisée et demandent du poisson de fond. 2900 poissons et 3000 truites composent donc l'alevinage de cette année et malgré un léger tumulte, le bureau est réélu.

1935 - Les propriétaires se plaignent, des clôtures sont rompues, des barrières brisées, les sociétaires sont rappelés à l'ordre pour respecter la propriété privée.

Le Château de Culan 1936 - Une amende de 50F est réclamée par la Fédération ; la Gaule Culanaise n'était pas présente à la réunion du 8 novembre ! 
Le bureau trouve que la cotisation de 55 F, plus le voyage 155 F, représentent une somme trop importante et décide de ne plus continuer l'affiliation.

1937 - de sérieux nuages menacent la société.

1938 - La dissolution de la société est envisagée. Cependant, les sociétaires réagissent…et le même bureau continuera...jusqu'en 1942.

1942 - Election d'un nouveau bureau : 
- Président d'honneur : Jospeh SAVIGNAT 
- Président actif : Emile CARLES 
- Secrétaire -Trésorier : André MILLET 


En application de la loi du 12 juillet 1942, la Gaule Culanaise est agréée par l'Etat.

1943 - Premier bail avec un propriétaire riverain.

1944 - Pour la première fois, l'Arnon est gardé par le St Hubert Club qui dépendait de la Fédération du Cher. La Gaule Culanaise décide d'accorder une prime de 50 F par " prise " au garde et lance un appel à ses sociétaires pour lui procurer…une paire de bottes ! 
Remaniement du bureau : 
- Président d'honneur : Jospeh SAVIGNAT 
- Président actif : André MILLET 
- Secrétaire -Trésorier : Raymond CHAMPLOT

1951 - Le président actif est remplacé par R.CHAMPLOT. Premier essai de boîtes VIBERT, sous contrôle de Monsieur BOUTEVILLAIN, garde fédéral. 90% de réussite estimée.

1954 - La vie de la société est menacée, plusieurs propriétaires refusent le passage aux pêcheurs.

1957 - Le bureau démissionne.
Un nouveau est constitué : 
- Président d'honneur : Raymond CHAMPLOT 
- Président actif : Gabriel SIMONET 
- Trésorier : Jean CAZE 


Il est décidé de faire signer des autorisations de passage aux propriétaires. La liste en sera dressée et remise aux sociétaires.

1964 - Réorganisation du bureau : 
- Président : G.SIMONET 
- Trésorier: Jean CAZE
- Secrétaire : Pierre BEDU 


On parle réciprocité mais aucune suite n'est donnée.

La passerelle de la planche Noire
La passerelle de la planche Noire

 

1965 - Année exceptionnelle…..pour le braconnage ! Les jeunes pêchent à la main, les plus vieux à l'explosif !

1972 - A l'assemblée générale du 4 décembre, premières discussions au sujet d'un barrage à Sidiailles.

1973 - Le bureau est démissionnaire, mais les sociétaires protestent et le même bureau est réélu.

1975 - La construction du barrage pose déjà quelques problèmes.

1976 - La Gaule Culanaise est gagnante à l'Opération Pêche organisée par " EUROPE 1 " et obtient un bon de 200 F à utiliser chez le pisciculteur de son choix.

1977 - Nouveau bureau : 
- Président : Pierre BEDU 
- Trésorier : Daniel SANGLIER 
- Secrétaire : Jean CAZE 


Décision de mettre en ruisseau pépinière le " Rifoulet ". 
Premières démarches pour obtenir le droit de pêche dans la retenue du barrage de Sidiailles. 
Il y a 550 sociétaires.

1978 - Les contacts continuent pour obtenir la retenue du barrage. Le secrétaire démissionnaire est remplacé par Raoul AUPY. Il y a 629 sociétaires.

1979 - de nombreuses conventions sont signées par les propriétaires riverains.

1980 - Une étude est faite pour la reconstruction de l'écluse de Saint Christophe le Chaudry mais les travaux trop onéreux font abandonner le projet. Les conventions avec les riverains continuent. Une réserve est créée sur la " Joyeuse ".
Un important nettoyage du lit de l'Arnon est fait en aval de Culan.

1981 - Le record de 1980 qui était de 700 sociétaires, descend à 631. 
La pêche est autorisée gracieusement cette année dans la retenue de Sidiailles, mais les ennuis commencent ; des lâchers d'eau incontrôlés perturbent la pêche en aval.
La rivière ARNON

 

1982 - La Gaule Culanaise est en deuil, elle perd son président Pierre BEDU. Le vice président Robert MARECHALLE est désigné à l'unanimité pour assurer l'intérim. 
Le 22 janvier, le droit de pêche aux AAPP de CULAN et de VIPLAIX (Allier) est accordé par le SMATAC, une partie de cette retenue étant sur le département voisin. Une vignette spéciale est apposée obligatoirement sur toutes les cartes. Une majorité de pêcheurs désapprouve ce procédé qui ne facilite pas non plus le tourisme pêche. 
1er septembre : mise en conformité des statuts au Journal Officiel du 16 novembre 1982 sous le n° 10200. 
Au cours de l'été, une pollution fait d'importants dégâts. Les em…… continuent avec le barrage. La vidange totale est prévue pour février 1983. La Gaule Culanaise réagit vigoureusement. La vidange est repoussée en octobre. Effectif : 570 sociétaires.

1983 - Election d'un nouveau bureau : 
- Président : Marcel MATHONIERE 
- Secrétaire : Lucien SOUDY 
- Trésorier : Jean CAZE

 
L'ouverture se fait dans des conditions déplorables, la Compagnie des Eaux ayant décidé un lâcher d'eau, alors qu'il avait été convenu avec la sous-préfecture de ne plus en effectuer après février. Sur 90 ha, le niveau baisse de 1,60m en 8 jours. Lamentable agissement. 

Le 10 avril 1983, au Congrès de VIERZON, la Gaule Culanaise adhère à la réciprocité départementale.

Le 15 septembre 1983, commence la vidange du barrage. Tout va bien. Pas de déluge redouté. Le 20 octobre 1983, les derniers m3 et, soudain, la catastrophe ! En quelques instants, plusieurs tonnes de poissons déferlent dans la rivière. Sur près de 3 km, les cadavres recouvrent les rives. 3000 kg sont ramassés. Un des plus beaux parcours est anéanti. 
Fallait-il vider cette retenue jusqu'à la dernière goutte ? Aucune réponse n'est donnée. Il n'y a pas de responsable. 
Décembre 1983, il faut repartir, obtenir de meilleures conditions de pêche dans la retenue, donner plus de facilité aux pêcheurs de passage. 
Les réciprocités départementales et régionales sont un premier pas. Grâce à la compréhension du Conseil Général, de la Direction Départementale de l'Agriculture et de la sous-préfecture de Saint Amand, un projet de bail est en cours et doit voir le jour prochainement. 
Le 10 décembre 1983, 400 kg de truites FARIO de 22/24 cm sont immergées.

Les projets de la Gaule Culanaise en 1983 :

  • Continuer l'aménagement de ses parcours
  • Obtenir le maximum de conventions avec les riverains
  • A ce jour 76 conventions sont signées (certaines d'une durée de 30 ans)

1984 - Le trésorier est démissionnaire et remplacé par Lucien SOUDY. Robert AUCLERT prend la fonction de secrétaire. Une demande de déclassement de la retenue du barrage en 2èmecatégorie est demandée. Une pollution par le déversement d’un bassin de décantation de l’usine de traitement des eaux de Chamblan est constatée. La cause est inconnue. Pas de dédommagement financier malgré une forte mortalité de poissons. Le jour du 14 juillet,une main anonyme ouvre le barrage. Une vague géante déferle dans la rivière mais ne fait pas de gros dégâts. Ouf !

1985 – Un plan d’alevinage est établi. Nous déverserons des alevins de truites fario à résorption de vésicule en grande quantité dans les ruisseaux et des truites adultes, un mois avant l’ouverture, pour préserver les « sauvages ». Ce plan sera suivi jusqu’en 1997.
Suite à une tentative de descente de la rivière en canoë-kayak, nous demandons l’interdiction de ce sport. Cette rivière est une propriété privée, plus de 60 riverains nous ont remis leur droit de pêche.
Remise de médailles d’honneur de la Fédération à des membres de la Gaule Culanaise (consulter le tableau). Pour le plan d’eau du barrage, une nouvelle convention est signée nous accordant pour 18 ans le droit de pêche et un dédommagement après les vidanges décennales.

1986 – Nous adoptons les nouveaux statuts obligatoires suite à la nouvelle loi pêche.
De très fortes intempéries perturbent les alevinages.

1987 – L’assemblée générale est mouvementée. Les pêcheurs demandent le retrait de la Gaule Culanaise de la réciprocité, si une décision n’est pas prise pour le déclassement du barrage. Après ce coup de colère, l’élection des membres du bureau obligatoire tous les 5 ans se déroule normalement. 19 membres sont élus.

- Président : Marcel MATHONIERE
- Secrétaire : Lucien SOUDY
- Trésorier : Robert AUCLERT

Le 18 décembre, la retenue de Sidiailles est classée Grand Lac Intérieur. Madame BOUCHARDEAU, Ministre de l’Environnement, a tenu parole. Nous aurons donc une réglementation particulière à savoir : pêche à 4 lignes, ouverture pendant 11 mois et pas de dimensions pour les carnassiers (sandre, brochet, silure). Seule la truite reste protégée avec le même règlement qu’en 1ère catégorie.

1988 – L’assemblée générale se déroule dans une bonne ambiance avec cette bonne nouvelle. Nos 509 adhérents sont récompensés : la construction d’une passerelle pour franchir un marécage au bord du plan d’eau du barrage.
Nous participons à l’exposition des associations à Saint Amand Montrond.

Le pont sur l'Arnon

 

1989 – Nous élaborons un projet de nettoyage, enlèvement des barrages d’arbres morts et débroussaillage des rives sur l’aval de notre parcours : soit environ 5 km. La « pêche » aux subventions commence.
Le 20 décembre, le président rencontre M.TENDRON, directeur général du CSP, lors d’un déjeuner-débat à Bannegon. Ce dernier visite le soir même notre parcours et s’intéresse beaucoup à notre projet.

1990 – Pêcheurs, propriétaires riverains et maires s’opposent à un projet d’aménagement de la rivière pour des descentes en canoë-kayak, nous obtiendrons satisfaction. De nouvelles modifications statutaires sont apportées par de nouvelles lois. Nous supportons une importante sécheresse. La « Joyeuse », affluent de l’Arnon, ne coule plus sur 10 km.

1991 – Des subventions demandées : 98% du montant des travaux projetés, sont obtenues. Le feu vert est donné, les travaux débutent en janvier et durent 2 mois.
Le 12 avril, la réception a lieu à Saint Christophe en présence des personnalités du CSP, de la DDA, de la Fédération de pêche et du maire de Culan. Les rives sont propres, 67 arbres morts sont retirés du lit de la rivière et de nombreux arbres menaçants sont abattus.

1992 – Cinq ans sont passés, une nouvelle élection de bureau a lieu. Les 14 candidats sont élus et le bureau reconduit. Le 14 mars, une importante pollution de la rivière est constatée. L’origine vient des eaux usées de la station d’épuration de Culan. Une vidéo est réalisée et présentée le lendemain à toutes les personnalités présentes au Congrès Fédéral à Sancerre, ça fait mal, très très mal. La réaction est immédiate. Dès le lendemain, des mesures sont prises, des travaux sont entrepris et réalisés alors que depuis des années, ces pollutions répétitives n’existaient que dans l’imagination des pêcheurs ! Mais, à partir de ce jour, il n’y en aura plus : BIZARRE !!
Deux membres sont médaillés (consulter le tableau). Nous participons à l’opération « la pêche à l’école » organisée dans l’école de Culan ; une journée pêche clôture cette initiation. 15 élèves y participent. Un projet de reconstruction de l’écluse du moulin de Saint Christophe est proposé par la commune mais ne verra pas le jour.

1993 – Visite décennale du barrage avec la vidange partielle de la retenue. Le contrôle est fait par vidéo et des plongeurs. Elle se déroule correctement, aucune perte de poisson n’est à enregistrer à la grande satisfaction de nos 448 adhérents.

1994 – Les écoles de Culan planchent toute la saison sur le thème de l’eau et des poissons. La Gaule Culanaise ainsi que les gardes du CSP y participent. La saison se termine par la présentation des travaux des élèves à la salle des fêtes de Culan. Un grand merci à Michel BOSVIN. Trois membres sont médaillés (consulter le tableau).

1995 – Nous manifestons notre désaccord sur la nouvelle dimension de prise des truites (25 cm) alors qu’à 10 minutes de nos parcours dans les départements voisins, la dimension se situe entre 20 et 23 cm.
La Gaule Culanaise participe à l’exposition cantonale au pavillon Centre de la France de l’autoroute A 71.

1996 – Par décision du CSP, les élections de bureau sont repoussées d’une année. Le président et le trésorier souhaitent être remplacés. Ils se retireront pour des raisons familiales.
Le 23 mai, le C.E.M.G.R.E.F, laboratoire d’hydro-écologie effectue une pêche électrique sur notre parcours. Les résultats sont étonnants car sur 196 m sont recensés 947 poissons dont 18 truites fario et 23 espèces de poissons qui habitent notre rivière. La largeur à cet endroit est de 7,00 m.

1997 – Une élection interne a lieu parmi les membres du bureau :
- Président : Docteur Michel AUVITY
- Secrétaire : Christian SANGLIER
- Trésorier : Jean ANDRE

La Gaule Culanaise devient une A.A.P.P.M.A par arrêté préfectoral du 27 janvier 1997.
Elle compte 477 adhérents.

1998 – Election normale. 14 candidats sont élus.
- Président : Pierre JOYAUX
- Secrétaire : Christian SANGLIER
- Trésorier : Jean ANDRE

1999 – Un garde pêche bénévole est nommé. Il est équipé et habillé par la Gaule Culanaise (bottes, costume, képi, guides………). Un concours de pêche pour enfants est organisé au Moulin de Saint Christophe.

2000 - L’assemblée générale est décentralisée à la Mairie de Saint Christophe. Le trésorier et trois membres du bureau démissionnent. Aucun candidat pour remplacer le trésorier.

2001 - Le président « recrute », à l’extérieur de la Gaule Culanaise, un trésorier dans l’illégalité complète. Il n’occupera jamais le poste.

2002 - L’assemblée générale est houleuse ; prévue le 14 décembre, elle ne peut se dérouler normalement. Pas d’arrêt de comptes annuels, aucun bilan financier. L’élection normale des 5 ans ne peut se faire. Le Président de la Fédération qui est présent, accorde une dérogation et une nouvelle date est fixée au 18 janvier 2003.

2003 - L’assemblée générale extraordinaire se déroule comme prévu. Un nouveau bureau est élu et la Gaule Culanaise repart.

Un grand merci à Marcel MATHONIERE pour son travail de recherches

2003 (suite) - Le bureau :
- Président : Jacques FRAULAUD
- Vice-président : Jean Pierre CHATAIGNER
- Secrétaire : Jean Claude GROSS
- Trésorier : Christian SANGLIER

La nouvelle équipe a tout à apprendre mais relève le défi grâce au retour de nombreux « anciens ». Il faut retisser les liens avec la Fédération, le CSP, les propriétaires riverains, les pêcheurs...
Les cartes sont là le jour J. Les alevinages sont faits (50 personnes présentes le long du parcours en février). Grâce à la Fédération, des travaux urgents sont réalisés avant l’ouverture entre les ponts de Culan. LE PLAN DE GESTION PISCICOLE pour les années 2003/2007 est rédigé. Il sera le guide des actions des années futures.
Au mois de novembre, d’importants travaux de restauration de la ripisylve sont menés entre le Moulin Neuf et Vadron. Des bénévoles sont présents au week-end d’entretien du mois de mai.
50000 truitelles sont immergées dans les ruisseaux pépinières.
L’AG se déroule dans une bonne ambiance, devant une quarantaine de personnes. La vidange décennale du barrage n’a pas eu lieu cette année. Plein de projets pour 2004.

2004 - Une année très riche avec, pour commencer, une reprise d’implantation de boîtes Vibert dans les ruisseaux : grand intérêt des volontaires et beau succès. Alevinage en truites fario et truitelles comme les années précédentes.
La Gaule Culanaise participe a de nombreuses réunions et groupes de travail : Pays St Amandois, comité de pilotage du bassin versant de Sidiailles, SIAEP, SMATAG …………
Toujours des travaux : bénévoles, communes, atelier Le Relais, restauration des rives, entretien du sentier du pêcheur, berges du plan d’eau sont au programme. Achat de deux débroussailleuses.
Opération nettoyage des bords de l’Arnon entre le Vieux Pont et Vadron avec les écoliers de Culan et Reigny et les jeunes sapeurs-pompiers, en prévision d’animations pédagogiques au printemps 2005.
La Gaule Culanaise se tourne vers les jeunes. Depuis 10 ans, ses effectifs stagnent autour de 200 adhérents adultes.
La vidange partielle du barrage se fait à l’automne, sans problème. La convention n’est toujours pas reconduite.
Un règlement intérieur voit le jour
. La création d’un logo et d’un site Internet sont annoncés pour 2005.
La Mairie de Culan s’engage à fournir un bureau à la Gaule Culanaise.

 

Le pont sur l'Arnon

 

2005 - Nous retrouvons sans surprise des préoccupations déjà exprimées dans les premières années de l'association, à savoir : alevinages, boîtes Vibert, ruisseaux pépinières, travaux d'entretien, conventions avec les propriétaires riverains, vidange du barrage…..mais avec des nuances.

  • Les alevinages en 2005 ont porté sur les poissons de fond (210kg), les truites surdensitaires (260kg), les truitelles à résorption de vésicule, les boîtes VIBERT, dans l'Arnon, La Joyeuse, et certains ruisseaux.
  • Pour les travaux, on parle désormais de restauration de la ripisylve, avec un plan sur plusieurs années.
  • La vidange du barrage n'est qu'une vidange partielle, comme en 2004. Pas de catastrophe à redouter comme en 1983 !!!!
  • Le printemps 2005 a connu la mise place d'animations pédagogiques pour les écoliers de Culan et de Reigny.
  • Plusieurs pêches électriques sur le parcours.
  • La réception officielle de notre nouveau local dans l'annexe de la Mairie de Culan avec tout un équipement informatique.
  • Le lancement de notre site Internet avec, en autre, le logo de la Gaule Culanaise, choisi dès le printemps.

Le pont sur l'Arnon

 

2006- Encore une année très riche en évènements. L'activité des responsables ne se cantonne pas à la période de pêche, mais se déroule sur les 12 mois de l'année.

    • Les travaux de restauration de la ripisylve continuent selon le plan déjà cité. A noter que plusieurs riverains et les différentes communes apportent leurs concours qui est le bienvenu. Les bénévoles ont réalisé de gros aménagements pour le bien être des pêcheurs (entretien des sentiers, échaliers, passerelles sur les ruisseaux à St Christophe).
    • Les alevinages se font suivant le calendrier habituel mais désormais l'accent est mis surtout sur le repeuplement en truites (boîtes Vibert, alevins à résorption de vésicule, truitelles). Normal pour une AAPPMA de 1ère catégorie ! Les truites surdensitaires seront désormais moins nombreuses.

Nous parions sur un repeuplement naturel grâce à 2 points importants.

1) Quatre pêches électriques se sont déroulées cet automne sur l'Arnon et les ruisseaux de la Joyeuse pour donner de précieux renseignements.

2) Plusieurs études ont été menées par la Fédération, le CSP, avec participation de la GAULE CULANAISE, en vue de travaux et d'aménagements sur l'Arnon et ses ruisseaux pépinières.

Les animations pédagogiques ont eu lieu, en mai, avec les écoles RPI de PREVERANGES, ST SATURNIN, ST PRIEST.

Une innovation : un double échange avec l'AAPPMA de Ste SOLANGE, elle aussi engagée dans une politique de repeuplement naturel en truites.

Le site Internet connaît un succès inespéré après une année d'existence et "vit" bien grâce à ses nombreux partenaires donateurs.

La convention pour le droit de pêche dans le plan d'eau de SIDIAILLES a enfin été signée avec le Conseil Général du CHER.

Tout pourrait aller pour le mieux......... Malheureusement, le nombre de pêcheurs diminue, fortement en 2006.

Restons optimistes !

Que la GAULE CULANAISE qui a maintenant 75 ans, vive de nombreuses années encore !